Retour à la page précédente

L'Alpe des Chaux ... aujourd'hui

Au cœur des Alpes Vaudoises, entouré par les Dents du Midi, le massif de l’Argentine avec son impressionnante paroi nommée le Miroir d'Argentine et la chaîne des Diablerets et son glacier aux multiples possibilités sportives, est situé, à 1550 mètre d'altitude l'Ensemble montagnard de l'Alpe des Chaux.

Dans ce décor grandiose au panorama enchanteur, l'Alpe des Chaux vous ouvre ses portes, dans un esprit familial. A seulement 1h50 de Genève, aux portes du Valais, cet ensemble montagnard bénéficie d'un accès direct au domaine skiable de Villars-Gryon-Les Diablerets.

Chacun est à même de trouver ce qui lui convient: calme, sérénité et repos mérité ou maintes activités de loisirs et diversifiées allant en été comme en hiver, des randonnées pédestres aux excursions en montagne en passant par les parcours de VTT ou les promenades en raquettes à côté des joies du ski.

Etendu sur un territoire d'une centaine d'hectares, entouré de pâturages, le domaine de l'Alpe des Chaux, orienté plein sud, comprend quelques 400 logements répartis entre chalets individuels et appartements collectifs en divers hameaux harmonieux bien intégrés au site naturel qui l'environne.

Puisse ce cadre de vie agréable, loin des tumultes urbains, apporter toute la quiétude recherchée avec l'appui de la SAS et ses prestations de qualité offertes à ses hôtes. Tel est, en toute simplicité, le souhait de ceux qui ont la responsabilité administrative de cet Ensemble montagnard qu'est l'Alpe des Chaux.


L'Alpe des Chaux ... hier

Fermons les yeux et revenons quelques années en arrières…dans les années 60 plus précisément en 1964. C’est en mars de cette année qu’est tenue à Genève la première Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement ou encore l’adoption par le congrès américain de la loi sur les droits civiques accordés aux minorités mais c’est également et surtout l’année où le bureau d’architecte François Mentha se rend à l’Alpe des Chaux pour prendre les premières photos de ce qui deviendra, quelques années plus tard, une magnifique aventure humaine et architecturale.

3 investisseurs, 1 architecte genevois pour poser les premières pierres, en 1968, du hameaux des Fracherets, du téléski et de la transformation de l’étable de Frience en un refuge qui devait s’ouvrir pour Noël 1968 !
Le noyau du Domaine montagnard de l’Alpe des Chaux est né.

Une « antistation », le mot est lâché et c’est dans cet esprit que l’Ensemble montagnard reçoit un prix Européens à Bruxelles pour sa conception originale et novatrice.
« Une antistation d’une certaine importance certes, un petit monde à part qui permet d’ignorer les autres et de cultiver un certain égoïsme, c’est-à-dire de bénéficier de la proximité de stations déjà développées tout en s’offrant le luxe de vivre au centre d’un pays de promenades en forêts, d’excursions en montagne […] » écrivait Sylvain Schimek (premier directeur de la station) dans un article écrit en 1980.

Confort, calme, commodités, vie heureuse, insouciance, air pur, soleil, paradis, paysages sereins, nature respectée, courtoisie, chaleur, sports d’hiver, sports d’été, qualité suisse, vos prochaines vacances ! Extrait d’une réclame de 1973.

De 1976 à 1980, 5 architectes ont poursuivis la construction des bâtiments des Petites Maraîches, des Belluardes des chalets de la Combe du Scex, des Egrallets et d’Aiguerousse puis dès 1981 L’Armaille, la Golèze et Primpiau etc…

Ainsi va l’histoire… de 1964 à nos jours, des idées d’une petite équipe de précurseurs à l'Internet, de la sueur des ouvriers aux joies des propriétaires…ainsi va l’histoire. A nous, à vous maintenant de continuer à écrire les lignes de cette belle aventure.